Comment bien utiliser WordPress

Comme tout outil, WordPress a ses forces et ses faiblesses. Pour en tirer le meilleur parti, il convient de savoir l’utiliser et de ne pas se laisser prendre dans les pièges qu’il recèle. Alors, avant de choisir WordPress comme plate-forme pour votre site web, il est nécessaire de vous poser les bonnes questions et de savoir s’il sera bien dimensionné pour vos besoins.

1 – WordPress ne peut pas tout faire bien

WordPress est une plateforme généraliste. Conçu initialement pour les sites de blogging, il a évolué au cours des années pour s’ouvrir à des modifications externes qui viennent étendre largement ses possibilités. Ces développements externes, appelés plugins ou extensions, sont des bouts de programme développés par des éditeurs tiers qui viennent ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre site.

On retrouve bien sûr des petites extensions qui viennent vous faciliter la vie, mais aussi des extensions bien plus conséquentes, qui transformeront votre site en boutique de vente en ligne, en forum, en réseau social ou encore en ERP* ou outil de CRM**. Comme WordPress est open-source, il existe une multitude de développeurs qui ont construit des extensions. Et quand le nombre est là, les possibilités sont quasiment infinies.

Pourtant, WordPress ne peut pas tout, même avec ses nombreuses extensions. Lorsque vous avez des besoins très spécifiques, des impératifs de rapidité et fluidité ou un trafic très important, il montre ses limites. Dans ces cas-là, il faudra vous diriger vers d’autres plateformes davantage spécialisées ou même à des développements spécifiques, ce qui fera augmenter exponentiellement le coût de votre site web.

2 – Les extensions, la force et la faiblesse de WordPress

Comme je l’ai déjà évoqué, il existe de nombreuses extensions pour WordPress. Si vous avez un besoin spécifique, il vous suffit de faire une simple recherche sur internet pour tomber sur des extensions ou sur des listes (les fameux “top X des extensions …”) qui vous guideront à travers la multitude de propositions disponibles.

Ces plugins existent souvent en version de base gratuite, avec une version étendue payante ou même ses propres extensions. Car oui, développer ces extensions, ce n’est pas gratuit, et il faut bien que les développeurs puissent vivre du fruit de leur labeur. Pour un coût moindre, vous pouvez donc ajouter à votre site un nombre incroyable de possibilités. Et dans la plupart des cas, vous n’aurez même pas à taper une seule ligne de code pour y parvenir. C’est bien là la principale force de WordPress.

Malheureusement, c’est aussi là sa principale faiblesse. Car la multiplications des extensions, c’est aussi la multiplication des tests, conditions, codes, tables dans la base de données … bref, c’est un alourdissement de votre site. Et un site lent est un site inutile. Un site bien optimisé ne contiendra qu’une dizaine d’extensions, pas plus.

Un autre facteur à prendre en compte, c’est la qualité des extensions que vous installez. Dans la majorité des cas, vous n’allez pas regarder comment le plugin a été programmé et comment il est intégré à WordPress. Ni même s’il est bien compatible avec vos autres extensions. Il existe bien un système de notations pour chaque plugin, mais ces notations ne correspondent jamais à votre situation ou votre site web, qui est par définition unique.

Chez Long Watch Studio, nous connaissons des plugins qui ont un énorme succès et qui pourtant sont très mal programmés et optimisés. Alors en cas de doute, renseignez-vous auprès de professionnels pour vous faire accompagner.

3 – Les problèmes de sécurité

Un autre problème récurrent de WordPress concerne la sécurité. Victime de son succès, la plateforme est la cible de nombreuses attaques informatiques. Tous les sites WordPress étant basés sur la même structure (base de données, répertoires, administration), ils sont de fait vulnérables rapidement aux tentatives d’intrusion. Je parle bien ici de tentatives d’intrusion, pas d’intrusions réussies. La réussite des intrusions va davantage dépendre de vous que de WordPress. Le niveau de sécurité de vos mots de passe, les plugins que vous avez installé ou le choix de votre hébergeur seront vos principaux garants qu’aucune intrusion n’interviendra sur votre site.

4 – Faire les choses dans l’ordre

Le secret d’une installation réussie d’un site WordPress réside dans la préparation en amont que vous aurez faite. Il faut connaître vos besoins, les écrire noir sur blanc, puis faire des recherches pour savoir quelles seront les étapes de votre installation.

Si vous débutez totalement, voici nos conseils pour faire vos recherches :

  • Trouvez votre thème : Il existe une infinité de thèmes sur WordPress, gratuits ou payants, avec plus ou moins de fonctionnalités. Lorsque vous savez quel type de site web vous souhaitez créer, allez faire un tour sur ThemeForest et parcourez les thèmes disponibles. Il existe de nombreuses possibilités de filtres pour vous guider et vous aider à trouver votre futur thème. Si possible, assurez-vous que le thème est compatible ou propose un éditeur intégré tel que WP Visual Composer.
  • Trouvez les plugins essentiels : N’installez pas de petits plugins qui ne règlent qu’un problème ou deux, vous en auriez rapidement trop. Privilégiez les plugins qui fournissent des fonctionnalités essentielles à votre site.
  • Formez-vous : WordPress est facile d’accès, mais ce n’est pas pour autant que vous saurez tout faire, tout de suite. Prenez le temps de vous former, soit auprès d’organismes, soit via des auto-formations disponibles sur internet. Il est important de connaître les principes qui régissent WordPress avant de savoir en tirer le meilleur parti.
  • Un peu de code sera nécessaire, faites vous aider : Beaucoup de petites fonctionnalités que vous trouverez dans des plugins ne nécessitent que peu de lignes de code. Là où un plugin va ajouter des fichiers et des lignes de code qui alourdiront votre site, un professionnel pourra très bien aller modifier ou supprimer des fonctionnalités de WordPress sans rien ajouter. Renseignez-vous autour de vous (ou auprès de nous).
  • Testez votre site : Vitesse d’affichage, poids des pages, cohérence des liens, SEO des articles. Un bon référencement ne sert à rien si votre site est lent ou incohérent. Il existe de nombreuses solutions en ligne pour tester votre site, profitez-en.

Nous reviendrons dans des articles ultérieurs sur les différentes extensions existant pour répondre à vos besoins.

Laisser une réponse