Créer et gérer un réseau multisite sur WordPress

Lorsque vous multipliez vos activités en ligne, vos vecteurs de communication ou même vos méthodes de gestion, il peut être intéressant de passer sur un réseau multisite. Si l’opération de passage au multisite n’est pas spécialement difficile sur WordPress, elle a cependant d’autres contraintes qu’il faut connaître avant de se lancer.

Quel type de multisite choisir ?

WordPress propose deux manières différentes de gérer votre réseau multisite : les sous-domaines et les sous-répertoires. Les 2 se gèrent ensuite de la même façon sous WordPress, mais auront une gestion différente chez votre hébergeur. Et, comme vous vous en doutez, les 2 n’ont pas le même usage. Voyons ça en détail.

Les sites en sous-répertoire

Votre site aura une url du type http://www.monsite.com/sous-site

Le premier site qui sera créé sur ce réseau pourra toujours bénéficier de l’url simple (www.monsite.com) mais tous les autres sites auront automatiquement une url avec un sous-répertoire. Les sites en sous-répertoires sont pertinents quand ils sont en relation directe avec le site principal. Cela peut être sous forme d’un mini site produit, d’une partie offrant un service spécial aux clients ou même d’un intranet.

Le principal avantage de ce choix est qu’il ne demande aucune modification chez votre hébergeur, que ce soit au niveau des DNS ou de vos éventuels certificats SSL. Les nouveaux sites disposent automatiquement des héritages du site principal.

Les sites en sous-domaine

Votre-site aura une url de type http://sous-site.monsite.com

Le premier site créé aura pour url www.monsite.com, et tous les suivants verront le www remplacé par une autre chaîne de votre choix. Les sites en sous-domaine sont particulièrement indiqués lorsque vous souhaitez multiplier vos activités, vos vitrines ou communiquer de manière transversale(1). Bien que chaque nouveau site soit sur le même domaine, il peut en fait bénéficier d’une identité propre, aussi bien visuellement qu’éditorialement.

Ce mode de fonctionnement n’est pas plus difficile à configurer au niveau de WordPress, mais nécessitera davantage de travail au niveau de votre hébergeur. Chaque sous-domaine doit être déclaré et configuré, à la fois au niveau de DNS et au niveau des certificats SSL. Certains hébergeurs proposent une option qui le fait automatiquement, pour d’autres, il faut le réaliser de manière manuelle ou fait appel à un prestataire qui le fera pour vous. Sachez cependant que la procédure est assez simple et rapide.


Installer et gérer un réseau multisite

Quelque part, c’est normal, c’est WordPress qui parle le mieux de WordPress. Aussi, nous n’allons pas ici vous fournir un guide pour l’installation d’un réseau multisite, puisqu’ils le font très bien ici. Quel que soit le type de réseau que vous choisissez, la procédure d’installation est la même à une ou deux options près. Une fois l’installation terminée, vous arrivez à la partie plus compliquée. Car il y a beaucoup de changements qui vous attendent.

Gestion au niveau du réseau

 Il y a beaucoup de points que se gèreront au niveau du réseau et non plus au niveau de chaque site. Vous verrez donc, une fois votre réseau configuré, un nouveau menu “Mes sites” dans votre barre d’administration. A l’intérieur de ce menu, vous aurez accès à vos différents sites ainsi qu’au sous-menu “Admin du réseau”. C’est ce menu qui nous intéresse pour le moment.

L’administration du réseau dispose d’un tableau de bord à l’image de n’importe quel site WordPress, sauf qu’il n’y est pas du tout question de contenu (pages, articles) mais bien de configuration. Voici les différentes parties que vous allez gérer au niveau du réseau :

  • SITES : C’est ici que vous gérerez les sites web de votre réseau. La création d’un nouveau site se fait à cet endroit. de même que la configuration de base de chaque site. Les noms et les urls de vos sites se règlent ici, et plus dans l’onglet “Général” de la gestion des paramètres du site visé. De même, si vous devez paramétrer vos variables globales, vous pouvez le faire depuis cette section. Autre partie importante : les utilisateurs. C’est depuis le panneau site que vous pouvez affecter les utilisateurs créés au niveau du réseau à vos différents sites.
    Les utilisateurs peuvent être créés au niveau du réseau ou au niveau de chaque site, mais ils n’ont pas la même portée ni le même usage !
  • UTILISATEURS : A cet endroit, vous pouvez créer les utilisateurs du réseau. 2 options sont disponibles. Vous pouvez créer un utilisateur depuis 0, auquel cas la création se passe de la même façon qu’une création sur un site standard. Vous pouvez aussi créer un utilisateur depuis un utilisateur existant sur l’un des sites du réseau. Pour ce faire, renseignez-juste l’adresse email de l’utilisateur tel qu’il a été créé dans le site initial, et il sera migré avec tous ses paramètres comme utilisateur du réseau. Un utilisateur enregistré au niveau du réseau pourra voir le menu “Admin du réseau” et accéder aux parties que son rôle autorise. De manière générale ne sont enregistrés au niveau du réseau que les administrateurs.
    Attention cependant, ce n’est pas parce qu’un administrateur est créé au niveau du réseau qu’il devient administrateur de l’ensemble des sites. Il faut pour cela l’autoriser au niveau de chaque site (voir la partie “Sites” ci-dessus)
  • THEMES : C’est ici que vous installez tous les thèmes qui seront utilisés sur les sites de votre réseau. Vous ne serez plus capable d’installer des thèmes au niveau de chaque site ! Vous ne pourrez plus qu’activer ceux qui ont été installés au niveau du réseau. Une fois que vous avez installé un thème, vous avez la possibilité de l’activer au niveau du réseau ou pas. Nous vous conseillons de ne pas l’activer depuis ici. En effet, si vous l’activez depuis l’administration du réseau, le thème deviendra le thème actif sur l’ensemble des sites du réseau, même si certains ont déjà été créés avec un autre thème !
    Nous vous conseillons de ne jamais activer de thèmes depuis l’interface réseau, mais de les activer au cas par cas au niveau de chaque site.
  • EXTENSIONS : Comme pour les thèmes, toutes les extensions utilisées par vos sites seront installées depuis cette partie. Comme pour les thèmes, activer une extension au niveau de l’administration réseau activera l’extension sur chaque site du réseau, que vous en ayez besoin ou pas. Encore une fois, nous vous conseillons de ne jamais activer d’extension à ce niveau et de le faire en fonction de besoins au niveau de chaque site.
Gestion au niveau des sites

Globalement, ce que vous allez gérer au niveau de chaque site se résume au contenu. Le contenu, c’est à dire les pages, les articles, les menus ainsi que les données relatives aux extensions que vous aurez activées sur le site en question.

Toute la partie de gestion relative à la configuration globale aura été reportée au niveau de l’interface d’administration réseau. C’est d’ailleurs une bonne chose, au niveau organisationnel, de séparer les deux parties.


Dans notre prochain article sur WordPress, nous aborderons les extensions essentielles à votre installation, que ce soit en monosite ou en multisite.

(1)communication transversale : Communiquer selon plusieurs axes complémentaires. Par ex une approche produit et une approche société.

Laisser une réponse